Brésil: Finalement pas de Rafale…

Drapeau BrésilLe groupe suédois Saab a annoncé lundi la vente au Brésil de 36 chasseurs Gripen NG pour 4,28 milliards d’euros et l’engagement d’une coopération industrielle, avec un transfert de compétence pendant dix ans.

Dilma Rousseff porte décidément chance à Saab. Le groupe suédois d’armement et d’aéronautique a en effet annoncé lundi avoir finalisé la vente de 36 avions Gripen NG au Brésil pour 4,28 milliards d’euros ainsi que l’engagement d’une coopération industrielle, avec notamment un transfert de compétence pendant dix ans.
Alors que l’ex-président Lula et son ministre de la Défense penchaient plutôt, depuis 2009, pour le Rafale, c’est Dilma Rousseff qui, à peine élue pour un premier mandat fin octobre 2010, avait rappelé la préférence des militaires brésiliens pour l’avion suédois, puis sélectionné en décembre le Gripen sonnant au passage le glas des espérances brésiliennes du chasseur de Dassault Aviation.

« Nous sommes fiers d’être aux côtés du Brésil au sein de ce programme important », s’est félicité lundi dans un communiqué le président de Saab, Marcus Wallenberg. « Le contrat avec le Brésil confirme que le Gripen est le système d’avion de combat le plus capable et le plus moderne », s’est réjoui le directeur général du groupe, Håkan Buskhe.
Le Brésil sera, avec la Suède, le premier à utiliser la nouvelle génération de Gripen. Le contrat, qui porte sur 28 avions une place et huit avions deux places, devrait entrer en vigueur lors de la première moitié de l’année 2015. Les appareils devraient être livrés au Brésil entre 2019 et 2024.

Avenir assuré jusqu’à 2050
Après l’annulation en mai par les électeurs suisses, et contre l’avis de leur gouvernement, d’une commande de 22 Gripen -E -un modèle différent de celui vendu au Brésil, la confirmation du contrat brésilien est comme une bonne nouvelle pour le constructeur suédois. Grâce à cette signature, l’ « avenir industriel et opérationnel du Gripen est assuré au moins jusqu’en 2050 », a précisé le communiqué. Le Gripen est actuellement utilisé par les aviations suédoise, tchèque, hongroise, sud-africaine et thaïlandaise.

Auteur: Les Echos
Source: http://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/0203890781192-avions-de-chasse-saab-finalise-la-vente-de-36-gripen-au-bresil-1057917.php