Les Etats-Unis redoutent une cyber-attaque

Tete de mortDémissionnaire, la secrétaire d’Etat américaine à la Sécurité intérieure a alerté, mardi, son successeur qu’il ferait face à “une menace terroriste changeante”. Et l’a mis en garde sur une possible cyber-attaque qui aurait “des conséquences graves sur nos vies, notre économie et le fonctionnement quotidien de nore société”.

 Elle quitte son poste. Mais avant de partir, elle a choisi de laisser quelques notes à son successeur, dont le nom n’est pas encore connu. La secrétaire américaine à la Sécurité intérieure démissionnaire, Janet Napolitano, a évoqué une possible cyber-attaque qui aurait “des conséquences graves sur nos vies, notre économie et le fonctionnement quotidien de notre société”.

Dans une “sorte de lettre ouverte à son successeur”, Janet Napolitano, qui avait annoncé son départ en juillet, a prévenu que le nouveau secrétaire à la Sécurité intérieure ferait face “à une menace terroriste changeante, des catastrophes naturelles dévastatrices et la nécessité de renforcer fortement la sécurité aux frontières”. “Il ou elle aura certainement du pain sur la planche”, a-t-elle déclaré dans son discours de départ, avant de devenir présidente de l’Université de Californie, début septembre.

Créé en réaction aux attaques du 11 septembre 2001, le département de la Sécurité intérieure joue un rôle décisif dans le contrôle de la sécurité aux frontières et dans la protection du pays contre les attentats. Il est aussi chargé de répondre aux catastrophes naturelles, telles qu’ouragans, tornades ou incendies majeurs, comme celui en cours en Californie.

“Davantage doit être fait et rapidement”

“Vous aurez à vous préparer à une probabilité croissante d’événements climatiques d’une nature toujours plus grave en raison du changement climatique”, a-t-elle mis en garde. En matière de cyber-terrorisme, “davantage doit être fait, et rapidement”, a-t-elle lancé, non sans avoir évoqué le système de protection déjà construit pour “identifier les attaques et les intrusions” possibles.

Janet Napolitano, qui avait pris ce poste avec l’arrivée du président Obama à la Maison Blanche en 2009, s’est enorgueillie d’avoir rendu le ministère “plus flexible, vif et capable de s’adapter, ce qui a conduit à une réponse aux menaces terroristes mieux intégrée et efficace”, notamment en avril lors des attentats de Boston. Elle quitte ses fonctions à un moment déterminant pour l’administration Obama, alors qu’une réforme capitale du système d’immigration aux Etats-Unis est en négociation au Congrès.

Plusieurs noms circulent pour lui succéder : le chef de la police de New York Ray Kelly, l’ex chef des gardes côtes Thad Allen et l’ancien patron de la police de New York, Los Angeles et Boston William Bratton. Mais d’autres personnes seraient sur les rangs, dont ceux de l’ancien sénateur indépendant Joe Lieberman ou des responsables de la Sécurité aérienne et de l’agence des catastrophes naturelles, respectivement John Pistole et Craig Fugate.

Auteur & Source: http://lci.tf1.fr/monde/amerique/les-etats-unis-redoutent-une-cyber-attaque-majeure-8253982.html