Le beau-frère de Mohamed Merah a préféré Marignane à Orly

France DrapeauDans le langage des services de renseignement, on appelle ça un gros « raté ». Dans les couloirs du ministère de l’intérieur, on évoque un « sacré merdier ». Pour les journalistes ayant relaté en direct, mardi 23 septembre, l’improbable feuilleton de la non-arrestation de trois djihadistes français de retour … Suite