Un terroriste en moins au Mali

Mali carte drapeauLe tristement célèbre Mohamed Ali Ag Wadoussene a été tué dimanche soir dans une opération de la force française Barkhane dans les massifs du Tegharghar, apprend-on de bonnes sources. Ce dangereux terroriste avait été libéré début décembre 2014, en compagnie des présumés terroristes Haïba Ag Achérif, Oussama Ben Gouzi et Habib Ould Mahouloud, en échange de l’otage français Serge Lazarevic. L’homme avait vraisemblablement repris du service dans la galaxie des narco-djihadistes du Nord de notre pays.

Mohamed Ali Ag Wadoussene était l’un des présumés auteurs de l’enlèvement des Français Serge Lazarevic et Philippe Verdon, le 24 novembre 2011 à Hombori. Il a été arrêté par la Sécurité d’Etat le 10 décembre 2011 à Gao et mis sous mandat de dépôt en mars 2012 à la Maison centrale d’arrêt pour terrorisme, association de malfaiteurs, prise d’otage et séquestration.
Il a réussi à s’échapper de la prison le 16 juin 2014. Lors de son évasion au cours de laquelle une vingtaine de prisonniers s’était fait la belle, il a assassiné le surveillant de prison, l’adjudant Kola Sofara.
Arrêté de nouveau par les éléments des forces spéciales à Hamdallaye ACI 2000 le 24 juillet, il a pu échapper à un jugement parce que ses comparses preneurs d’otages avaient exigé sa libération en contrepartie de celle de l’otage français Serge Lazarevic dont le compagnon d’infortune Philippe Verdon a été assassiné en 2013.
La libération des présumés terroristes avait provoqué une levée de boucliers des organisations de défense des droits de l’homme. Dans un communiqué conjoint, la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH), l’Association malienne des droits de l’Homme (AMDH), WILDAF (Femmes, droits et développement en Afrique), Amnesty International Mali, et plusieurs autres organisations, s’étaient insurgés contre la libération des présumés terroristes.
L’opinion publique aussi avait peu goûté ce marché qui a consisté à libérer l’otage en échange de ses ravisseurs. Le chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keita avait alors promis de faire payer au présumé terroriste ses crimes. Mohamed Ali Ag Wadoussene a été définitivement mis hors d’état de nuire.

Auteur: B. Toure
Source: http://maliactu.net/mali-lutte-contre-le-terrorisme-wadoussene-tue-par-barkhane/