Pour ceux qui en doute, la guerre économique existe bien

Airbus helicoptersD’après LaTribune.fr, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) a ouvert une enquête pour savoir si Airbus Helicopters a été victime d’un piratage informatique qui pourrait être lié à un important appel d’offres en Pologne. Le journal en ligne, qui cite des sources concordantes, indique que le constructeur “nourrit ‘de fortes suspicions’ vis-à-vis des Etats-Unis”. Les entreprises américaines Sikorsky et Boeing sont actuellement engagées en Pologne dans une véritable bataille commerciale avec le constructeur européen.

Malgré les retombées de l’affaire Snowden, les Etats-Unis continueraient de pratiquer l’espionnage de leurs alliés. C’est en tout cas ce que laisse entendre cette information révélée par le site de La Tribune : l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) a ouvert une enquête pour savoir si Airbus Helicopters a été victime de piratage informatique. Il pourrait être lié à un important appel d’offres en Pologne. Et d’après le journal en ligne, qui cite des sources concordantes, le constructeur “nourrit ‘de fortes suspicions’ vis-à-vis des Etats-Unis”.

“Les attaques sont fréquentes dans notre secteur”

Interrogée par l’AFP, l’Anssi s’est refusée à confirmer l’ouverture d’une enquête “pour ne pas stigmatiser les victimes”. “L’Anssi accompagne les acteurs publics et privés en phase préventive ou en cas d’attaque“, a simplement déclaré une porte-parole à l’agence de presse.

Egalement contacté par l’AFP, le porte-parole d’Airbus Helicopters n’a souhaité faire “aucun commentaire” sur les soupçons de piratage informatique émanant des Etats-Unis. “Les attaques sont fréquentes dans notre secteur“, a-t-il toutefois expliqué. “Nous sommes engagés dans des compétitions commerciales qui mobilisent tous les concurrents de notre industrie et nous sommes leaders sur notre marché avec des produits très compétitifs et adaptés aux besoins de ces pays”, dont la Pologne.

Duel commercial entre l’Europe et les Etats-Unis en Pologne.

La Pologne, seul pays européen à ne pas réduire ses dépenses militaires, est actuellement courtisé par de nombreux industriels de la défense. L’appel d’offres portant sur 70 hélicoptères de transport pour un montant de l’ordre de 2,5 milliards d’euros oppose justement Airbus Helicopters (avec son Caracal EC725) et l’américain Sikorsky (S-70, version export du Black Hawk). L’italien AgustaWestland a également proposé son AW-149. La clôture des offres a été récemment reportée au 28 novembre. La décision est attendue fin 2014, voire début 2015.

Toujours en Pologne, Airbus Helicopters concourt également à un appel d’offre portant cette fois sur 32 appareils d’attaque avec son EC665 Tigre opposé à l’Apache de l’américain Boeing et à l’AW-129 Mangusta de l’italien AgustaWestland.

Auteur: Julien Bonnet
Source: http://www.usine-digitale.fr/article/airbus-helicopters-victime-d-une-cyberattaque-qui-proviendrait-des-etats-unis.N296826