Le virus Ebola menace le secteur minier

EbolaL’organisation mondiale de la santé (OMS) a organisé une réunion sous-régionale des ministres de la santé de 11 pays d’Afrique de l’Ouest à Accra, au Ghana les 2-3 Juillet dans le but de contenir la propagation du virus Ebola, une fièvre hémorragique virale.

L’OMS a averti que l’épidémie d’Ebola est en train de devenir une épidémie sous-régionale qui affecte déjà la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone avec une possible expansion à d’autres pays voisins, notamment la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali et le Sénégal.

En date du 23 Juin, 635 cas avaient été signalés dont près de 400 en sont morts. En Guinée, le comité sur le virus Ebola a déclaré que depuis le début de l’épidémie 277 cas ont été confirmés don’t 174 décés. La majorité des victimes se trouventà Guéckédou, une ville du sud près de la frontière avec la Sierra Leone et le Libéria. Au Sierra Leone dans le district de Kenema, le ministère de la Santé a soulevé des inquiétudes au sujet de malades qui ont quitté l’hôpital de leur prope chef pour se réfugier auprès de leur famille., Les personnes touchées sont plus susceptibles de rester à l’écart de l’hôpital pour trouver des traitements traditionnels.

Le district de Kenema est une zone d’extraction du diamant. de nombreuses compagnies étrangères y sont implantées. Le groupe anglais, London Mining, a déjà ordonné l’évacuation du personnel “non essentiel”.

Le nombre croissant de décès augmente le risque de nouvelles protestations de la communauté à l’encontre des ministères de la santé. En Avrilla foule a attaqué un centre médical de Médecins Sans Frontières (MSF) à Macenta au sud de la Guinée.
révisions

L’expansion de l’épidémie en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone est en augmentation rapide, Les entreprises  d’exploitation minière risque de susprendre complètement leurs activités et la fermeture des frontières, va perturber la vie économique de la région.

Auteur: Hashtagistan