L’Europe opte pour la traçabilité des ses produits

Union Europenne DrapeauLe Parlement européen veut imposer le « made in » dans l’Union. Une traçabilité dont ne veut pas l’Allemagne.

Le Parlement européen s’est prononcé mardi à une très large majorité en faveur d’une nouvelle réglementation pour améliorer la traçabilité des produits de consommation qui passe par l’étiquetage obligatoire du pays d’origine (mention « made in »). Cette décision a été prise en première lecture et servira de base pour les négociations entre les Etats membres et le prochain Parlement européen. Cette législation pourrait, dans le meilleur des cas, entrer en vigueur en 2015.

La Commission européenne a expliqué qu’avec cette mention « made in » «  les fabricants et les importateurs devront s’assurer que les produits (ou leur emballage) portent l’indication du pays d’origine du produit. Pour les produits fabriqués dans l’UE, il faudra choisir entre l’indication d’un État membre de l’Union et une indication générique«made in the EU»  ».

Les critères d’objectivation de l’origine des produits proposés par l’Europe posent certains problèmes à des grands industriels. Car il s’agit d’accorder l’origine géographique au pays où le produit aura subi sa « transformation substantielle » la plus importante en tenant compte des lieux de valeur ajoutée, d’assemblage, d’origine des matériaux, etc. Le principal adversaire de cette réglementation est l’Allemagne dont le label d’excellence « made in Germany » serait mis en danger par une traçabilité accrue qui pourrait révéler que le plus gros de sa fabrication a en fait été réalisé dans des pays tiers. C’est ainsi qu’une Audi A1 actuellement estampillée « made in Germany », pourrait devenir « made in Belgium » ou porter à défaut le label plus large « made in the EU ».

Auteur & source: http://www.lesoir.be/521905/article/actualite/union-europeenne/2014-04-16/l-europe-choisit-protectionnisme