Egypte: Ultimatum contre les intérêts économiques

Egypte DrapeauLe groupe jihadiste Ansar Baït al Makdis, qui a revendiqué l’attentat contre un bus de touristes sud-coréens qui a fait quatre morts dimanche dans la station balnéaire de Taba (sud-est du Sinaï), a sommé les touristes de fuir l’Egypte “avant qu’il ne soit trop tard”, soit d’ici ce jeudi 20 février.

Le communiqué promet au gouvernement égyptien de nouvelles attaques visant “ses intérêts économiques partout pour faire cesser ses actions contre les musulmans.”

Après avoir revendiqué l’attentat de dimanche, le groupe jihadiste actif depuis plusieurs années et s’inspirant d’Al-Qaïda a lancé son ultimatum mardi dans un message en anglais posté sur Twitter, a indiqué France 24. L’information a été reprise sur plusieurs sites jihadistes où le groupe est actif.

Instabilité
Si la véracité de l’ultimatum n’a pas été immédiatement confirmée, une telle menace pourrait avoir des effets dévastateurs sur le marché du tourisme, déjà mis à mal par l’instabilité politique du pays.

Vigilance
Les Affaires étrangères ont appellé mardi les Belges présents en Egypte ou qui ont l’intention de s’y rendre à faire preuve d’une vigilance accrue. Tous les voyages dans le Nord du Sinaï et dans les régions frontalières avec le Soudan et la Libye sont déconseillés. Le ministère belge, qui soulignant que la menace terroriste est bien réelle, conseille par ailleurs de rester à l’écart des manifestations et des rassemblements.

Taba
Suite à cet avis émis mardi par les Affaires étrangères belges, le tour-opérateur Thomas Cook a décidé mardi soir de ne plus envoyer de touristes dans la station balnéaire de Taba jusqu’au 29 mars inclus. Les vacanciers belges qui se trouvent déjà à Taba “ne doivent pas avancer leur retour”. Les voyages vers les autres destinations égyptiennes comme Hurghada, Sharm el Sheikh, Marsa Alam et Louxor restent inchangés.

Auteur: France 24, Reuters, Belga
Source: http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1796484/2014/02/19/Un-ultimatum-lance-aux-touristes-en-Egypte.dhtml