Attentat à la bombe au Caire

Egypte DrapeauUn attentat à la bombe a visé jeudi matin un bus au Caire, faisant cinq blessés légers. Selon les services de sécurité, la police est parvenue à désamorcer un deuxième engin explosif.

Deux jours après le sanglant attentat de Mansoura, dans le nord de l’Égypte, un nouvel attentat à la bombe a visé jeudi matin un bus au Caire, faisant cinq blessés légers. Selon des responsables sécuritaires, la bombe avait été placée à proximité du bus et la police est parvenue à désamorcer un deuxième engin explosif dans les environs.

Le ministère de l’Intérieur a de son côté indiqué que la bombe avait été déposée dans un espace vert à l’intersection de deux rues très fréquentées du quartier de Nasr City, dans le nord du Caire. Sur place, la zone était bouclée par la police et des équipe cynophiles inspectaient les alentours du bus, jonchés d’éclats de verre.

Les Frères musulmans déclarés organisation terroriste

Cet attentat semble être le premier à viser des civils depuis la destitution par l’armée du président islamiste Mohamed Morsi, en juillet, alors que des dizaines de policiers et de soldats ont été tués par des combattants islamistes durant cette période. Il intervient au surlendemain d’un attentat suicide ayant fait 15 morts, pour la plupart des policiers, à Mansoura, dans le delta du Nil. Après cette attaque, pourtant revendiquée par un groupe jihadiste et dénoncée par les Frères musulmans, les nouvelles autorités mises en place par l’armée ont déclaré la confrérie islamiste organisation terroriste.

Début septembre, dans le même quartier de Nasr City, un kamikaze avait fait exploser une voiture piégée au passage du convoi du ministre de l’Intérieur, qui était sorti indemne de cette attaque.

Auteur: AFP & Jeune Afrique
Source: http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20131226100647/