Adieu DCRI bonjour DGSI

DGSILa Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DCRI) devient la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI). C’est ce que doit annoncer lundi 17 juin le ministre de l’intérieur, Manuel Valls. cette nouvelle direction ne dépendra plus du directeur de la police nationale, mais directement du ministre de l’Intérieur, la plaçant dans son fonctionnement au même plan que la DGSE.

Chaque ministre de l’intérieur y va de sa petite réforme, les acronymes changent, les patrons changent pendant ce temps, les hommes de terrain, les fonctionnaires en chargent des missions de surveillances continuent leurs travails.

Ils ne sont pas affectés par ces changement…enfin si, un petit peu, il faut quand même changer les papiers à en-tête et les cartes de visite, pour le reste, c’est la même chose; la cafetière est à la même place et le salaire tombe tous les 15 du mois.

Le côté interessant de cette réforme est l’annonce de 400 nouvelles recrues sur 5 ans, 60% d’entre elles devront venir de la société civile: analystes, surdoués d’internet, polyglottes, experts aux profil universitaire. Bref des personnels, non policiers, capables de comprendre et d’anticiper les évolutions technologiques, politiques et culturelles du monde et d’apporter leur savoir-faire pointu. À croire que les personnels des services de renseignements sont des débiles profonds. Il est tout de même intéressant de faire appel à des non-policiers, on s’approche du modèle anglo-saxon du renseignement et des institutions européennes tel qu’EUROPOL qui fait appel à la fois à des “Law enforcement” mais également à des civils.

Je souhaite bien du courage au futur DGSI, car la gestion  de non-policier ne pourra être considéré comme un succés que si l’administration du Ministère de l’intérieur est à même de leur proposer une progression de carrière au même titre que pour les fonctionnaires de police.

Auteur:  L’équipe Hashtagistan