Cybersécurité : Cassidian blinde son portefeuille

CassidianLa filiale d’EADS spécialisée dans les solutions de protection informatique de pointe rachète Arkoon Network Security, éditeur de solutions de protection réseau. Avec cette deuxième opération en quelques mois, le groupe tente de se constituer un portefeuille d’expertises sur un marché qui croit au rythme de 10% par an.

Pour son premier anniversaire, Cassidian CyberSecurity, filiale d’EADS, s’offre Arkoon Network Security et se renforce sur le marché européen des systèmes de protection informatique “haut-de-gamme”. Arkoon Network Security est un “acteur majeur européen reconnu en matière de sécurité des réseaux, de protection des systèmes d’information et de confidentialité des données”. Pour Jean-Michel Orozco, président de Cassidian CyberSecurity, cette acquisition vise à proposer une “offre de cybersécurité globale” qui “doit nécessairement s’appuyer sur une gamme de produits et solutions étendue afin d’être en mesure de répondre aux besoins des clients”.

Deux acquisitions en un an

L’opération valorise Arkoon Network Security à 18,55 millions d’euros soit une prime de 46% par rapport à son cours de vendredi (le cours de l’action a été suspendu ce matin). Cassidian CyberSecurity s’empare des 83,9% du capital détenus par les actionnaires principaux, et envisage de monter par la suite à 100% du capital à travers une offre publique d’achat simplifié et le cas échéant à une procédure de retrait obligatoire.

En novembre dernier, Cassidian CyberSecurity avait procédé à une première acquisition en rachetant 100% de Netasq, également spécialisé dans la sécurité des réseaux informatiques. Moins d’un an après sa création par le groupe d’aéronautique et de défense européen EADS, Cassidian CyberSecurity élargit ainsi son portefeuille de compétences.

Enjeux colossaux

EADS se dote ainsi d’une expertise sur le marché très porteur de la cybersécurité qui complète ses prestations de services à destination des grands comptes. Espionnage, sabotage, vol de données… Pour les entreprises, les enjeux financiers et stratégiques de la cybersécurité sont colossaux. Les entreprises françaises d’importances vitales (infrastructures ferroviaires, télécoms, nucléaires ou industrie militaire…) pourraient d’ailleurs être contraintes par des normes réglementaires renforcées en termes de protection informatique, sous l’égide de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’informations (ANSSI).

Symantec, un éditeur de solutions de protection informatique grand public, a estimé le coût de la cybersécurité en 2012 à 110 milliards de dollars. Cassidian CyberSecurity estime la croissance potentielle de ce marché à 10% par an.

 

Auteur: Nabil Bourassi
Source: http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20130429trib000762246/cybersecurite-cassidian-blinde-son-portefeuille-.html