Arabie Saoudite : une prison cinq étoiles pour les terroristes

Hashtagistan LogoCommentaire Hashtagistan: Oui mes chers lecteurs, je vous le confirme, l’Everest de la connerie humaine se trouve bien en Arabie Saoudite. Pays qui punit le meurtre par la peine capitale sauf quand un homme tue son enfant ou son épouse. Maintenant, vu ce que je viens de lire, il semblerait que la peine de mort ne soit plus requise pour les terroristes également.

Le programme de réhabilitation  des «égarés», (nom donné aux terroristes), a été lancé en 2004, 2 000 prisonniers l’auraient suivi, dont 700 ont été relâchés après avoir renoncé à l’idéologie djihadiste. 85 % n’ont pas rechuté.

Les 15% qui ont rechuté vont généralement combattre au Yémen, il y en a même un qui a tenté de tuer le vice-ministre de l’intérieur en personne.

Pendant ce temps les saoudiennes ne peuvent toujours pas conduire. Elles voyagent à l’étranger accompagnées d’un proche parent ou équipées d’un bracelet électronique.

—————————————————-

Arabie_saouditeChambres tout confort, sauna, spa, bassin olympique, salle de remise en forme, cinéma… Non, vous n’êtes pas dans un hôtel de luxe.

Construit à Ryad, la capitale du pays, ce centre pénitentiaire cinq étoiles fait partie d’un ensemble de cinq autres établissements disséminés à travers toute l’Arabie saoudite. La “prison”, grande comme dix terrains de football, a été pensée pour accueillir 228 prisonniers “déviants” (terme utilisé par les Saoudiens pour décrire les terroristes d’al-Qaida, NDLR). Comme le révèle le Daily Mail, chacun des douze bâtiments accueillera dix-neuf prisonniers dans le plus grand confort, et ce jusqu’aux salles à manger haut de gamme. Les terroristes pourront même se prendre pour des artistes en herbe avec des cours de peinture…Ce sont les infrastructures offertes par une prison saoudienne conçue pour accueillir les terroristes d’al-Qaida. À quoi bon tout ce luxe ? Rien de plus simple : remettre sur le droit chemin les partisans du djihad en leur faisant découvrir les petits plaisirs de la vie. Outre les outils de remise en forme, les détenus, en cas de bonne conduite, pourront “se relaxer” avec leurs femmes dans des suites spécialement aménagées. Des permissions pourront même être accordées pour les respectueux d’entre eux.

Un autre enseignement de l’islam

 

Ce programme de réhabilitation un brin particulier a vu le jour à la suite des attaques terroristes qui ont frappé l’Arabie saoudite entre 2003 et 2006. Près de 150 Saoudiens et étrangers avaient trouvé la mort. Ces centres d’un nouveau genre s’inscrivent donc dans un programme qui englobera plus de 3 000 prisonniers. Pour ces derniers, tout ne se résumera pas qu’au farniente. Les ex-terroristes seront en effet contraints de suivre des cours particuliers sur la lecture du Coran. “Pour combattre le terrorisme, nous devons leur donner un équilibre intellectuel et psychologique… à travers le dialogue et la persuasion”, a déclaré Saïd al-Bishi, le directeur du centre de Ryad, au Daily Mail.
Un programme pour le moins étonnant dans un pays qui a fait de l’islam sous une forme radicale sa religion d’État. La pratique de toute autre religion est interdite en public. La politique du pays vis-à-vis des femmes est considérée comme l’une des plus sévères du monde. Interdites de conduite automobile, obligatoirement placées sous l’égide d'”un protecteur”, elles sont aussi contraintes de porter un voile intégral. Enfin, l’Arabie saoudite applique des peines directement issues de la charia pour certains criminels. Pour la cohérence, on repassera.

Auteur: Nicolas Guégan
Source: http://www.lepoint.fr/monde/arabie-saoudite-une-prison-cinq-etoiles-pour-les-terroristes-29-04-2013-1661264_24.php